LYRIC

(Passage en MC : 12/12/2020)

Wo-o
Wo-o
Wo-o
Wo-o

Je l’ai vue près d’un laurier elle gardait ses blanches brebis
Quand j’ai demandé d’où venait sa peau fraîche elle m’a dit
C’est d’rouler dans la rosée qui rend les bergères jolies
Mais quand j’ai dit qu’avec elle je voudrais y rouler aussi (183 mots)

Elle m’a dit
Elle m’a dit d’aller siffler là-haut sur la colline
De l’attendre avec un petit bouquet d’églantines
J’ai cueilli des fleurs et j’ai sifflé tant que j’ai pu
J’ai attendu attendu elle n’est jamais venue

(Zaï Zaï Zaï Zaï
Zaï Zaï Zaï Zaï
Zaï Zaï Zaï Zaï
Zaï Zaï Zaï Zaï)

À la foire du village un jour je lui ai soupiré
Que je voudrais être une pomme suspendue à un pommier
Et qu’à chaque fois qu’elle passe elle vienne me mordre dedans
Mais elle est passée et tout en me montrant ses jolies dents

Elle m’a dit
Elle m’a dit d’aller siffler là-haut sur la colline
De l’attendre avec un petit bouquet d’églantines
J’ai cueilli des fleurs et j’ai sifflé tant que j’ai pu
J’ai attendu attendu elle n’est jamais venue

(Zaï Zaï Zaï Zaï
Zaï Zaï Zaï Zaï
Zaï Zaï Zaï Zaï
Zaï Zaï Zaï Zaï)

(Wo-o
Wo-o
Wo-o
Wo-o)

Elle m’a dit d’aller siffler là-haut sur la colline
De l’attendre avec un petit bouquet d’églantines
J’ai cueilli des fleurs et j’ai sifflé tant que j’ai pu
J’ai attendu attendu elle n’est jamais venue

(Zaï Zaï Zaï Zaï
Zaï Zaï Zaï Zaï
Zaï Zaï Zaï Zaï
Zaï Zaï Zaï Zaï)

(Wo-o
Wo-o
Wo-o
Wo-o)

 

Added by

Rémi

SHARE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VIDEO