LYRIQUE

Maman m’a dit qu’elle écoutait souvent du Stevie Wonder
Quand elle attendait gentiment que je vienne au monde
Je suis venu sachant qu’on ne voit vraiment
Jamais non jamais si bien qu’avec le cœur

On passe nos vies à compter tout ce que l’on n’a pas
En mettant parfois nos foies dans le plus gris des états
On oublie qu’on n’est bien que de l’intérieur
Ça n’enlève pas les pleurs mais moi

Je fais comme Dumbo je ne fais que voler
Au-dessus de mes défauts
Je fais comme Dumbo je ne fais que voler

Un éléphant-roi se trompe parfois
Et danse aussi mal que vous et moi
En éléphant moi je ne me trompe pas
Quand je me dis qu’il faut qu’on s’aime soi

Les oiseaux les plus bruyants les plus coucou je suis là
Ne sont pas les plus aimants enfin ça dépend je crois
La place que l’on prend ne dit jamais bien
Si l’on est heureux de ce que l’on devient

Je fais comme Dumbo je ne fais que voler
Au-dessus de mes défauts
Je fais comme Dumbo je ne fais que voler Oh, oh

Un éléphant roi se trompe parfois
Et danse aussi mal que vous et moi
En éléphant moi je ne me trompe pas
Quand je me dis qu’il faut qu’on s’aime soi Oh soi
Oh, oh

Qu’aiment les hommes qui ne s’aiment pas
Je me suis souvent demandé
Ce qu’aimaient les hommes qui ne s’aiment pas
Moi je m’envole, je m’en vais
Oh, oh

Je fais comme Dumbo je ne fais que voler
Au-dessus de mes défauts
Je fais comme Dumbo je ne fais que voler Oh, oh

Un éléphant roi se trompe parfois
Et danse aussi mal que vous et moi
En éléphant moi je ne me trompe pas
Quand je me dis qu’il faut qu’on s’aime soi

Un éléphant roi se trompe parfois
Et danse aussi mal que vous et moi
En éléphant moi je ne me trompe pas
Quand je me dis qu’il faut qu’on s’aime soi

Oh, oh
Oh, oh
Oh, oh

Ajouté par

Rémi

PARTAGER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VIDEO