LYRIQUE

J’ai bien failli être un corsaire
Un naufragé rejeté par la mer
Bouclé à fond de cale
Privé d’amour, d’escales
Qui appelle au secours

En bourlinguant sur mes galères
Petit à petit, moussaillon pas fier
J’ai compris que les rêves
D’enfant, ballons qu’on crève
Un jour deviennent grands

Débarquez-moi
Cœur ouvert au bout des doigts
J’ai viré de bord
Je me suis donné la foi
Qui brise le sort
Et je vous emmène au-delà
De ce mur entre vous et moi

Débarquez-moi
On va se toucher du bois
En rythmant l’effort
Au coude à coude des congas
Vers l’île au trésor
Et se sentir pour une fois
Vraiment libres de faire un choix

Larguez vos ennuis au vestiaire
Tous vos parapluies, vos paratonnerres
L’océan de vos pleurs
Je les coffre, parole d’honneur
Dites encore ou bien stop
Débarquez-moi

Cœur ouvert au bout des doigts
J’ai viré de bord
Je me suis donné la voix
Qui brise le sort
Et je vous emmène au-delà
De ce mur entre vous et moi

Débarquez-moi
On va se toucher du bois
En rythmant l’effort
Au coude à coude des congas
Vers l’île au trésor
Et se sentir pour une fois
Vraiment libres de faire un choix
Débarquez-moi
Débarquez-moi

Ajouté par

Rémi

PARTAGER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *