LYRIQUE

Je vous regardais tendrement
J’aurais bien voulu vous parler
Mais le courage m’a manqué
J’aurais voulu vous emmener
Faire quelques pas à mes côtés
Sans pour cela imaginer
Imaginer un tas de choses
Des choses que je n’ose vous dire Madame
Et pourtant, je pense à vous bien souvent

Souvent je pense à vous Madame
Souvent, je vous revois Madame
Je suis heureux, j’ai des idées
Et peut-être demain, vous me prendrez la main
Souvent, je pense à vous Madame
Souvent, je vous revois Madame
Ne me dîtes pas de m’en aller
Je pourrais en souffrir et peut-être en mourir

J’ai au cœur une vieille solitude
Viendrez-vous du Nord ou du Sud
Pour devenir mon habitude
Vous serez mon premier été
Ma rose et ma source cachée
Laissez-moi donc imaginer
Imaginer un tas de choses
Des choses que je n’ose vous dire Madame
Et pourtant, je pense à vous bien souvent

Souvent, je pense à vous Madame
Souvent, je vous revois Madame
Je suis heureux, j’ai des idées
Et peut-être demain, vous me prendrez la main
Souvent, je pense à vous Madame
Souvent, je vous revois Madame
Ne me dîtes pas de m’en aller
Je pourrais en souffrir et peut-être en mouri

Souvent, je pense à vous Madame
Souvent, je vous revois Madame
Je suis heureux j’ai des idées
Et peut-être demain, je vous prendrais la main
Souvent, je pense à vous Madame
Souvent, je vous revois Madame
Ne me dîtes pas de m’en aller
Je pourrais en souffrir et peut-être en mourir

Ajouté par

Rémi

PARTAGER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *