LYRIQUE

Briller comme une étoile filante
C’est l’aventure qui les tente
Et puis cet étrange pouvoir
Qui s’est glissé dans leur regard

Vivre plus vite que les autres
Avoir un pied dans le futur
Vivre les rêves qui sont les nôtres
Et obéir à sa nature

Puisque rien ne dure vraiment
Et les princes des villes
N’ont pas besoin d’armure
Dans les grandes voitures
Les rêves sont faciles
Et leurs nuits de vinyle
Sont collées sur les murs
Mais rien n’est vraiment sûr
Et l’avenir fragile
Pour les princes des villes

Des idées bizarres vibrent au rythme des guitares
Des rock’n’roll stars

Qu’on les adore qu’on les jalouse
Comme des maîtresses andalouses
Qu’on leur élève des statues
Qu’on les affiche dans les rues

Mais au matin d’un nouveau jour
Qu’on les piétine qu’on les insulte
Qu’on établisse de nouveaux cultes
Et qu’on les oublie pour toujours
Puisque rien ne dure vraiment

Mais les princes des villes
N’ont pas besoin d’armure
Dans les grandes voitures
Les rêves sont faciles
Et leurs nuits de vinyle
Sont collées sur les murs
Mais rien n’est vraiment sûr
Et l’avenir fragile
Pour les princes des villes

Des idées bizarres vibrent au rythme des guitares
Des rock’n’roll stars
Des rêves et des mots vibrent au rythme du piano
Du rock’n’roll show

Des idées bizarres vibrent au rythme des guitares
Des rock’n’roll stars
Des rêves et des mots vibrent au rythme du piano
Du rock’n’roll show

Des idées bizarres vibrent au rythme des guitares
Des rock’n’roll stars
Des rêves et des mots vibrent au rythme du piano
Du rock’n’roll show

Des idées bizarres vibrent au rythme des guitares
Des rock’n’roll stars
Des rêves et des mots vibrent au rythme du piano
Du rock’n’roll show

 

Ajouté par

Rémi

PARTAGER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VIDEO