LYRIQUE

(Passages en MC : 21/11/2020 – 10/06/2020)

Elles sont énervantes les filles d’aujourd’hui 
Et malheureusement j’en fais partie 
Elles sont trop hésitantes les filles d’aujourd’hui 
Elles savent pas ce qu’elles veulent 
Elles savent pas dire oui 

Les gens de mon temps s’enlacent 
Et de ce temps les gens se lassent (242 mots)
Soudainement tout s’efface 
Au moment de la préface 

On s’rend débiles d’amour un temps 
On se défile pourtant 
Avant d’écrire le jour suivant 
Mais volant de ville en ville
Vivons-nous vraiment
Mais volant de ville en ville
Vivons-nous vraiment

Elles sont déroutantes les filles d’aujourd’hui
Un petit tour d’amour et puis s’enfuient
Si elles suivent le vent les filles d’aujourd’hui
Sais-tu que les garçons le font aussi, oui

Les gens de mon temps s’embrassent
Avant qu’ils ne se remplacent
Tout se détend se détache
Au moment de la préface

On s’rend débiles d’amour un temps
On se défile pourtant
Avant d’écrire le jour suivant
Mais volant de ville en ville
Vivons-nous vraiment
Mais volant de ville en ville
Vivons-nous vraiment

Les gens de mon temps s’agacent
Quand d’autres gens les remplacent
Et si on posait nos traces
Au-delà de la préface

On s’rend débiles d’amour un temps
On se défile pourtant
Avant d’écrire le jour suivant
Mais volant de ville en ville
Vivons-nous vraiment
Mais volant de ville en ville
Vivons-nous vraiment
Mais volant de ville en ville
Vivons-nous vraiment
Mais volant de ville en ville
Vivons-nous vraiment
Mais volant de ville en ville
Vivons-nous vraiment
Mais volant de ville en ville
Vivons-nous vraiment
Mais volant de ville en ville
Vivons-nous vraiment

 

Ajouté par

Rémi

PARTAGER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VIDEO