LYRIQUE

Le regard qui tue fait tourner la tête
Son corps, son visage, ses mots, sa voix, ses manières
J’ai pris l’habitude d’me lever sur les nerfs
Oh, mon cœur, l’prends pas mal en ce moment, j’ai la tête ailleurs
J’me suis fait tout seul, j’ai tout assumé tout seul, oh
Ils m’font plein de scènes, sur pépé, ils mettent la haine
J’suis fait d’or, faut plus que j’traîne dehors

Et j’les choque, choque, choque depuis toutes ces années
Et je danse, danse, danse, dans l’Audi reprogrammée
J’fais gaffe avec qui j’traîne jusqu’au bout de la nuit
J’veux pas voir débouler les ennuis et la police
Et tu snappes, snappes, snappes quand tu veux t’ambiancer
Et tu tasses, tasses, tasses, pour voyager tout l’été
Montre pas trop ta vie, ça attire la jalousie
Les gens n’aiment pas te voir réussir, c’est la folie

En survêt’, la street, dans ta boîte de nuit
J’prends mes sous, je chante, j’me mets bleu, j’fais des petits selfies
J’entends des poussettes, oh, j’en ai marre
Laissez-moi, j’veux pas savoir qui a fait quoi, qui a fait qui
Que ça me chauffe, chauffe, que ça me chauffe
Que ça me chauffe, chauffe
Que je les choque, choque, que je les choque
Que je les choque, choque

Et j’les choque, choque, choque depuis toutes ces années
Et je danse, danse, danse, dans l’Audi reprogrammée
J’fais gaffe avec qui j’traîne jusqu’au bout de la nuit
J’veux pas voir débouler les ennuis et la police
Et tu snappes, snappes, snappes quand tu veux t’ambiancer
Et tu tasses, tasses, tasses, pour voyager tout l’été
Montre pas trop ta vie, ça attire la jalousie
Les gens n’aiment pas te voir réussir, c’est la folie

Ajouté par

Rémi

PARTAGER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *