LYRIC

(Aya aya aya)
(Aya aya aya aya aya)
La muraille 
Tremble et se fend comme un cœur qui éclate en deux 
Et la femme entre dans l’histoire 
Comme arrive l’œuvre d’un Dieu 
L’homme né sans mémoire 
Reconnaît l’Ève qu’il veut 
Brise l’avenir 
Et nous fait monter aux yeux 
Les sanglots 
Le péché leur fait chaud 
Dieu que c’est beau 
(Aya aya aya)

Oh que c’est beau 
(Aya aya aya aya aya) 

La muraille penche et se tord pour faire un toit aux amoureux 
Et la femme au ventre arrondi 
Se remplit d’un nouveau feu 
L’homme sur l’avenir 
Met ses mains et fait un vœu
Ève doit souffrir 
Pour faire naître sous nos yeux 
Le héros 
Qui sort sous les bravos 
Dieu que c’est beau 
(Aya aya aya)

Oh que c’est beau 
(Aya aya aya) 

C’est de l’amour 
Et le fruit du péché est très beau 
L’enfant crie 
Tue le serpent 
L’ordre est nouveau 
Lève la foule 
Et admire l’enfant sorti des eaux 
La Terre tourne 
Oh Dieu que c’est beau 
(Aya aya aya) 
Oh que c’est beau
(Aya aya aya) 
Oh que c’est beau
(Aya aya aya) 
Oh Dieu que c’est beau
(Aya aya aya) 
Oh que, que c’est beau
(Aya aya aya)
Oh que c’est beau, que c’est beau
(Aya aya aya)
Ah! Que c’est beau
(Aya aya aya)
(Aya aya aya)

 

Added by

Rémi

SHARE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VIDEO