LYRIQUE

Le corps nu sur le sol
J’me fais du mal depuis des années
La main sur les yeux
Pas envie de la retirer
Y a pas d’place pour les faibles
Y a pas d’place pour les regrets
Le cœur sous le sel
Relève-toi faut pas déconner

J’ai ces bruits dans ma tête et j’aimerais que ça cesse mais en vain oh oh oh oh
J’ouvre un peu les yeux, des couleurs, des photos me reviennent oh oh oh oh
Tous ces bruits dans ma tête faut qu’ça cesse

J’ai perdu la tête
Où est le chemin de ma maison ?
Quoi qu’il advienne
Je retrouverai les clés d’la raison
J’ai perdu la tête
Où est le chemin de ma maison ?
Quoi qu’il advienne
Quoi qu’il advienne

Le regard des gens j’en ai que faire
Qui sont-ils pour me juger ?
Un pardon à mon père, ouais
Insolente je l’ai été
Dans les yeux de mon frère
Ouais des claques il s’en est bouffé
Sur les joues de ma mère
Des rivières se sont écoulées

J’ai ces bruits dans ma tête et j’aimerais que ça cesse mais en vain oh oh oh oh
J’ouvre un peu les yeux, des couleurs, des photos me reviennent oh oh oh oh
Tous ces bruits dans ma tête faut qu’ça cesse

J’ai perdu la tête
Où est le chemin de ma maison ?
Quoi qu’il advienne
Je retrouverai les clés d’la raison
J’ai perdu la tête
Où est le chemin de ma maison ?
Quoi qu’il advienne
Je retrouverai les clés d’la raison

J’ai perdu la tête
Où est le chemin de ma maison ?
Quoi qu’il advienne
Je retrouverai les clés d’la raison
J’ai perdu la tête, ouais
Quoi qu’il advienne
Je retrouverai les clés d’la raison

Ajouté par

Rémi

PARTAGER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *