LYRIQUE

Tes souvenirs se voilent
Ça fait comme une éclipse
Une nuit plein d’étoiles
Sur le port de Tunis
Le vent de l’éventail de ton grand-père assis
Au Café des délices

Tes souvenirs se voilent
Tu vois passer le tram
Et la blancheur des voiles
Des femmes tenant un fils
Et l’odeur du jasmin
Qu’il tenait dans ses mains
Au Café des délices

Yalil, yalil, habibi yalil
Yalil, yalil, habibi yalil
Yalil, yalil, habibi yalil
Yalil, yalil, yalil

Tes souvenirs se voilent
Tu la revois la fille
Le baiser qui fait mal
À Port El-Kantaoui
Les premiers mots d’amour
Sur des chansons velours
Habibi, habibi

Tes souvenirs se voilent
Tu les aimais ces fruits
Les noyaux d’abricots pour toi, c’étaient des billes
Et les soirées de fête
Qu’on faisait dans nos têtes
Aux plages d’Hammamet

Yalil, yalil, habibi yalil
Yalil, yalil, habibi yalil
Yalil, yalil, habibi yalil
Yalil, yalil, habibi yalil
Yalil, yalil, habibi yalil
Yalil, yalil, habibi yalil
Yalil, yalil, habibi yalil
Yalil, yalil, (habibi) yalil

Tes souvenirs se voilent
À l’avant du bateau
Et ce quai qui s’éloigne
Vers un monde nouveau
Une vie qui s’arrête
Pour un jour qui commence
C’est peut-être une chance

Yalil, yalil, tu n’oublieras pas
Yalil, yalil, ces parfums d’autrefois
Yalil, yalil, tu n’oublieras pas
Yalil, yalil, même si tu t’en vas
Yalil, yalil, habibi yalil
Yalil, yalil, habibi yalil
Yalil, yalil, habibi yalil
Yalil, yalil, habibi yalil
Yalil, yalil, habibi yalil
Yalil, yalil, (habibi) yalil

Une nuit plein d’étoiles
Sur le port de Tunis
Et la blancheur des voiles
Des femmes tenant un fils
Le vent de l’éventail de ton grand-père assis
Et l’odeur du jasmin
Qu’il tenait dans ses mains
Au Café des délices
Au Café des délices
Yalil
Habibi yalil, au Café des délices

Ajouté par

Rémi

PARTAGER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VIDEO